chakras bleu

Sept “roues” invisibles pour les hindous, les ‘ chakras ‘ ( ‘ spirale ‘ en sanskrit ) durent nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, ancien de 5 mille ans. Les textes séculaires traitent de 88 000 chakras répartis sur tout le corps. Mais ils en dénombrent sept majeurs, situés le long d’une ligne qui suit le trajet de la rachis. D’autres médecines les reconnaissent à leur façon : en chine, ils sont intégrés en pratique de l’acupuncture! , en occident, ils correspondent aux plexus, des réseaux de nerfs et de canots, dont le plus entendu parler est le plexus solaire, situé sous le préservatif. « aucune corps ne peut révéler les chakras : ils appartiennent à notre “corps subtil” ( avec vous des énergies invisibles physique humain ( dérivation, qi, chakras, corps éthérique et une part de l’invisible ) et distribuent de l’énergie essentielle à des organes physiques », explique le podologue janine fontaine, réalisateur de la médecine des chakras ( yves laffont, 1998 ). D’après l’habitude indienne, l’énergie circule d’un chakra à l’autre par des canaux invisibles. Soit dit en passant de ces ‘ spirale ‘, le souffle vital se concentrerait en tourbillonnant dans la pensée des aiguilles d’une montre, remontant du périnée au top niveau de la tête. L’énergie doit pouvoir passer librement dans les chakras, sans abus, sans manque ni marasme. Or, un mal-être, le désir aigu, des problèmes séculaires non résolus, une mauvaise hygiène à vivre ou le tension peuvent les chahuter : les chakras se fermeraient, empêchant l’énergie de dépasser. Pour les hindous, ce déséquilibre favoriserait les maladies. Equilibrer ses chakras contribuerait en outre à prévenir ou à soigner ces ultimes. Décoder nos maladies on ne les distingue pas, impossible de les toucher et on ignore fort bien par quel moyen ils marchent. Il est compliqué de réaliser leur rôle… « les chakras durent une sas d’analyse des maux physique, explique besogneux lesperres, généraliste formé à la médecine traditionnelle chinoise. Ils nous permettent de soutenir d’un malaise physique à l’émotion qui le engendre, souvent extrêmement enfouie. » a chaque chakra correspondent, effectivement, une partie physique, des organes et des outils glandulaires, et aussi des émotions, des troubles physiques et psycholoqiques. à titre d’exemple, le chakra du plexus solaire est relié au pancréas. Déséquilibré, il entraînerait des maux d’estomac, des problèmes, ainsi qu’un manque d’assurance et des cauchemars. Equilibré, il permettrait de s’affirmer sans irascibilité. Qui sait traduire le fonctionnement des chakras peut soigner un état maladif en traitant le dysfonctionnement d’énergie avant tout de la maladie. « je me rappelle d’une patiente qui souffrait de colites inflammatoires, introduit alain jouret, podologue et énergéticien. L’envie était grande de se focaliser sur le côlon. Or, c’est une atteinte distinctif du 2ème chakra, correspondant aux organes sexuels. Son panel a effectivement révélé une pardon de l’ovaire gauche. En régulant l’ennui gynécologique, le chakra s’est rééquilibré et les colites ont disparu. »

Les chakras pour faire simple parmi les distinctions sur le nombre total de chakras ( de 7 à 88. 000! ! ! ) et différentes distractions et répartitions que je laisse le soin aux spécialisés de spécifier. Ici, nous nous en tiendrons aux éléments les plus consensuels : en sanskrit, un chakra désigne une roue tourbillonnante ou un enregistrement qui constitue un centre de réception, d’assimilation et de contagion de l’énergie essentielle entre “l’intérieur” et “l’extérieur” de notre être. 7 chakras capitaux, d’un volume plus essentiel que les 87. 993 autres, pourraient être positionnés sur une ligne verticale le long de la rachis et joueraient un élément clef sur les plans physique, émotionnel et incorporel. Éveiller sa connaissance et atteindre l’illumination consisterait à simplifier la irrigation de l’énergie un point important, prénommée kundalini, à partir du chakra situé à la base de la rachis, jusqu’à celui situé au top niveau du intrépide. Le concept à voir, c’est qu’à toutes les fois que l’on accord en soi un nouveau chakra, notre transcription de l’univers et des phénomènes se renouvelle parce que notre sentiment s’affine, s’allège et s’élève. Mais si cela ne servait qu’à mieux vivre pour son corps, il me semble que la démarche resterait extrêmement individualiste et non pas religieuse. La raison de pouvoir être de toute spiritualisme, c’est d’apporter plus de luminosité en soi dans l’idée d’éclairer le monde. Et c’est ainsi que commence le premier préconise du modeste de la vidéo : “il faut avoir s’élève l’équilibre en soi avant de pouvoir l’apporter et le maintenir dans le monde”. Et si nous ne sommes pas équilibrés, c’est étant donné qu’il y a des blocages qui empêchent la la coulant irrigation de l’énergie dans et au-travers des chakras. Qu’est-ce qui bloque nos chakras? Voici à quoi correspondent ces blocages, fort bien présentés dans la vidéo :

Les propriÉtÉs de chaque chakra tous les chakras ont des caractéristiques originales et des fonctions spécifiques, et le niveau d’activité de ces derniers dépend de leur santé. Les chakras ont également un chaîne retour avec la fréquence des heurt et ils durent en charge d’alimenter différentes parties physique en consommation. Lorsqu’un chakra est ouvert ou valeur et que l’énergie circule librement en toute fluidité, cela témoigne son capital santé. Si le chakra est fermé, bouché, immobile ou noir, ou même trop avivé, cela témoigne qu’il y a un dysfonctionnement nulle part. En somme, les chakras durent immédiatement liés à notre corps physique, mental, émotionnel ainsi que tous les corps subtils. Il serait sûrement il est compliqué d’énumérer toutes les caractéristiques de ces derniers car ils existent nombre et les recherches continuent d’en découvrir des. Voici les caractéristiques principales et des expressions phares qui vous aideront à débuter votre constaté des chakras.

Leave a Reply